Chantier TRANSM’ETRE 46

L’association Transm’Etre 46 est un essaimage de l’école Toulousaine Transition Ecologique ETRE fondée en 2017 à Lahage (31).

Le but premier de cette école est d’insérer des jeunes DE dans l’emploi par la découverte des métiers de la Transition Ecologique en lien avec la nature et l’environnement. Cette association est basée à Arcambal (8km de Cahors) et propose aux jeunes CEJ des périodes d’immersions (sous forme de chantiers) de 5 semaines pendant lesquels les groupes de 8 jeunes peuvent partager des temps collectifs à la découverte de métiers, de contacts avec des professionnels…

Il s’agit là d’une alternative aux circuits classiques de formation, en privilégiant le « faire ensemble », la pratique manuelle en petits groupes, l’immersion, les rencontres et l’humain.

Toutes les activités proposées sont en liens avec les filières locales du territoire lotois, agricoles, forêts/bois, textiles, écoconstruction…

Pendant ce chantier, les jeunes travaillent un projet professionnel en lien avec les secteurs d’activité qu’ils découvrent et envisagent un parcours formation à l’issue. Déjà expérimenté dans le cadre de la Garantie Jeunes, un nouveau groupe de 8 jeunes 16/25 ans vient de démarrer dans le cadre du CEJ. Un lien quasi-permanent est réalisé entre les encadrants bénévoles et les conseillers en insertion. Le projet est bâti conjointement et le jeune en est l’acteur principal. Les chantiers se déroulent sur 5 semaines, et les jeunes peuvent devenir bénévoles dans l’association pour continuer à œuvrer tout au long de leur parcours.

 

Exemple de programme :

Immersion en forêt : Découverte du milieu forestier local + débardage à cheval + petits travaux forestiers

Fabrication de toilettes sèches à partir du bois de récupération.

Fabrication de savons artisanaux et naturels : Rencontre avec une professionnelle. Initiation à la couture avec une association d’insertion, à partir de chanvre et étoffes de récupération.

Découverte botanique : plantes comestibles et confection de tisanes.

Approche du cheval : Labour des terres de maraichage et préparation des sols.

Animation nature autour de la rivière.

Visite d’une maison écoconstruction : Initiation à l’isolation chaux et matériaux écologiques.

Fabrication d’un poêle de masse et bucheronnage.

A l’issue de ce chantier/immersion, des lieux de formations sont proposés aux bénéficiaires en préqualif ou qualif selon les possibilités de chaque jeune et des solutions d’insertion sont envisagées. Sur le département du Lot, les bassins d’emplois proposent des postes dans la construction bois, dans la restauration de bâti ancien, dans la production maraichère…

Les premiers jeunes qui ont expérimenté cette action ont fait des retours très positifs de cette action, ils y ont trouvé beaucoup de relations humaines, d’écoute et de partage. Ils y ont découvert des activités professionnelles méconnues ou oubliées.

L’École de la transition écologique essaime en Occitanie

[…]

Afin de déployer ces formations « vertes » à l’échelle de l’Occitanie, la Région signe une convention d’essaimage avec la Fondation ETRE, placée sous le haut patronage de la Fondation Nicolas Hulot.

Chaque département d’Occitanie a vocation à accueillir une École de la transition écologique. L’objectif partagé est de former jusqu’à 800 jeunes par an. Une nouvelle formation a déjà démarré à Montarnaud en Hérault en janvier et ETRE doit s’implanter à Arcambal dans le Lot en septembre…

[…]

 

A chaque territoire, sa Mission Locale.

Trouvez la vôtre !

Quelle est votre commune ?

Pin It on Pinterest

  Aller au contenu principal